Vous êtes ici : Accueil > Grands dossiers > Restauration du fonctionnement naturel des cours d'eau

La restauration du fonctionnement naturel des cours d'eau

Photo de deux cours d'eau, l'un naturel, l'autre fortement modifié.
A gauche, cours d'eau naturel - A droite, cours d'eau fortement modifié.

Construction de digues, bétonnage des berges ou coupure de méandres, implantation de barrages, enlèvement des granulats… les aménagements sur les milieux aquatiques perturbent leur fonctionnement naturel, garant du bon état des eaux.
L’altération physique des cours d’eau a en effet pour conséquence la dégradation de leur qualité biologique : les poissons ne peuvent plus vivre normalement dans ces rivières déformées.
La restauration du fonctionnement naturel des cours d’eau est une priorité. 

 

Repères

Deux tiers des cours d’eau du bassin Rhône-Méditerranée n’atteignent pas le bon état écologique du fait des aménagements réalisés.

 

Les objectifs de restauration du fonctionnement naturel des cours d'eau

Plus de 12 000 ouvrages barrent les cours d’eau du bassin Rhône Méditerranée. Certains, d’une faible hauteur ou en cours de destruction faute d’entretien, ne nécessitent pas d’intervention ; pour les autres, il faut soit les équiper de passes à poissons, soit les araser ou les aménager pour laisser passer les sédiments. Les cours d’eau où il faut intervenir sont identifiés dans le SDAGE.

Le classement des cours d’eau au titre de la loi sur l’eau permet d’identifier les secteurs vraiment prioritaires, puisque les aménagements sont obligatoires pour les propriétaires.

Par ailleurs, sur certains tronçons de rivières, eux aussi identifiés par le SDAGE, il faut intervenir pour restaurer le transit des sédiments, ou pour permettre à nouveau l’érosion des berges afin de restaurer la diversité morphologique.

Des projets déjà engagés

Au cours de son précédent programme, l’agence a financé des opérations de restauration de la continuité sur 300 ouvrages, dont 100 pour la seule année 2012 : la montée en puissance va se poursuivre, grâce en particulier aux nombreuses études préalables en cours de réalisation.

La restauration de la diversité morphologique a été réalisée sur 38 tronçons de rivières au cours de ce même programme.

 

Comment restaurer le fonctionnement naturel d'un cours d'eau ?

Il s’agit généralement d’améliorer le fonctionnement d'un cours d'eau pour lui donner un caractère le plus naturel possible. Divers travaux peuvent être utiles  : suppression ou aménagement des seuils et des barrages qui bloquent la circulation des sédiments et des poissons, recharge sédimentaire, écartement de digues pour que les sédiments des berges puissent être mobilisés, remise en eau des bras morts et des lônes, protection ou restauration des zones humides…

 

Les moyens mis en œuvre par l’Agence de l'eau

Des taux d’aide bonifiés

L’agence a bonifié ses aides financières pour la restauration de la continuité des rivières. Elle soutient aussi fortement les opérations menées dans un cadre contractuel.

Des redevances

Définies selon une logique incitative, ces redevances visent à limiter les pratiques susceptibles de modifier le fonctionnement naturel des cours d’eau et leur écosystème.

Des outils scientifiques et méthodologiques

Pour aider à la mise en œuvre et au suivi des opérations de restauration physique, plusieurs guides sont disponibles, entre autres :

  • un guide sur les « éléments de connaissance pour la gestion du transport solide en rivière » (Onema) ;
  • un guide sur les « éléments d’hydromorphologie fluviale » (Onema) ;
  • un guide sur la « restauration hydromorphologique et territoires-concevoir pour mieux négocier » (Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse).

ECOPASS - ISO 14001 - ISO 9001

Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse • 2-4 allée de Lodz • 69363 Lyon Cedex 07
tél : 04 72 71 26 00 • fax : 04 72 71 26 01