Traitement par Adsorption

      

Estimation de l’investissement : coûts de référence

ADSORPTION

Coûts de référence

Débit à traiter (m3/h)

Coût en cas d’achat (€ HT) hors Génie Civil

Coût dans le cas de sous-traitance (€ HT)

1 à 10 m3/h

Coût d’investissement : 10 000 – 20 000 € HT
+ coût de fonctionnement : 2 €/kg de charbon actif

 500 – 800 €/mois
+ 2,2 €/kg de charbon actif

10 à 20 m3/h

Coût d’investissement : 20 000 – 40 000 € HT
+ coût de fonctionnement : 2 €/kg de charbon actif

  800 – 1 000 €/mois
+ 2 €/kg de charbon actif

20 à 60 m3/h

Coût d’investissement : 40 000 – 60 000 € HT
+ coût de fonctionnement : 2 €/kg de charbon actif

1 000 – 1 300 €/mois
+ 1,8 €/kg de charbon actif

Equipement de mesures et de pilotage

Coût d’investissement quel que soit le débit à traiter :  5 – 10 k€ HT

-

 

Définition

L’adsorption définit la propriété de certains matériaux de fixer à leur surface des ions ou des molécules de façon plus ou moins réversible. Les supports utilisés ont une structure poreuse leur procurant une grande surface spécifique1. Les éléments indésirables sont alors liés de façon chimique et physique aux pores du support de filtration.

Différents produits naturels (zéolithes, argiles, charbon…) ou de synthèse peuvent être utilisés pour le traitement par adsorption. Le charbon actif est un matériau connu pour ses propriétés adsorbantes sur plusieurs éléments organiques et minéraux.

Substances concernées

Parmi les substances susceptibles d’être traitées par charbon actif, figurent :

 


  • benzène
  • cadmium
  • chloroforme
  • 1,2 dichlorobenzène
  • mercure
  • nickel
  • nonylphénols
  • octylphénols (para ter octylphénol)
  • tétrachloroéthylène
  • toluène
  • trichloroéthylène
  • xylène
  • zinc
 

 

Secteurs concernés

Le traitement par charbon actif peut être appliqué dans tous les secteurs d’activité engendrant de la pollution organique dans leur rejet et disposant déjà, des traitements prérequis pour éliminer les paramètres classiques.

 

Parmi les secteurs concernés, on peut citer :

  • tous les sous-secteurs de la chimie,
  • la chimie organique : oléfines, aromatiques, composés oxygénés, azotés, halogénés, sulfureux, phosphorés, organométalliques, site de mélange et de conditionnement de produits pétrolier,
  • l’industrie des poudres et explosifs
  • fabrication d’accumulateurs et de piles,
  • industrie du traitement et de revêtement de surface,
  • secteurs du traitement du bois

 

 

 

Télécharger la fiche synthétique du Traitement par adsorption : Adsorption.pdf - 205ko

 

 

 

 


1 La surface spécifique représente l’aire disponible pour adsorber une monocouche de molécules

ECOPASS - ISO 14001 - ISO 9001

Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse • 2-4 allée de Lodz • 69363 Lyon Cedex 07
tél : 04 72 71 26 00 • fax : 04 72 71 26 01