Vous êtes ici : Accueil > Observatoire des coûts > Pollution industrielle > Coûts des traitements des rejets de substances toxiques > Traitement par Coagulation, Floculation, Décantation, aéroflottation

Traitement par Coagulation, Floculation, Décantation, aéroflottation

      

Estimation de l’investissement : coûts de référence

En fonction du volume journalier d’effluents émis par l’activité, le traitement par voie physico-chimique des effluents issus des ateliers de traitement de surface peut être réalisé : 

  • en discontinu (bâché) pour des volumes journaliers ne dépassant pas les 10 m3/j,
  • soit en continu pour des volumes supérieurs à 10 m3/j.

COAGULATION, FLOCULATION, DÉCANTATION, AÉROFLOTTATION

Débit à traiter (m3/h)

  Investissement en cas d’achat (k€ HT)
hors bâtiment

1 à 10 m3/h

Traitement discontinu : 150 – 300 k€ HT

10 à 20 m3/h

400 – 700 k€ HT

20 à 40 m3/h

700 – 1 000 k€ HT

40 à 60 m3/h

1 000 – 1 500 k€ HT

 

Définition

Le but d’un traitement physico-chimique est de permettre la séparation de phases :

  • solide/liquide : élimination de matières en suspension ;
  • liquide/liquide : élimination d’hydrocarbures et d’huiles/graisses.

Ce processus se fera de manière naturelle par simple séparation gravitaire dans des ouvrages de prétraitement rudimentaires ou bien en mettant en œuvre des traitements de floculation/flottation où des produits de traitements et des installations spécifiques seront nécessaires pour obtenir des particules (flocs) susceptibles d’être séparées de l’eau.

Substances concernées

Le traitement physico-chimique peut être appliqué essentiellement pour réduire les teneurs en métaux (précipitation), en huiles (cassage), en colloïdes. Toutefois, il peut aussi réduire une fraction de la pollution organique (présente sous forme colloïdale) et atténuer la coloration des effluents. Pour certains composés, il peut être associé à des traitements de déshuilage/dégraissage.

Parmi les substances susceptibles d’être traitées par voie physico-chimique, on peut citer :

 


  • arsenic
  • cadmium
  • chrome
  • cuivre
  • mercure
  • nickel
  • nonylphénols
  • plomb
  • toluène
  • xylène
  • zinc
 

 

Secteurs concernés

Le traitement par voie physico-chimique peut être appliqué dans beaucoup de secteurs d’activité engendrant des effluents huileux, turbides (présence de colloïdes ou matières en suspension) ou véhiculant des métaux (sous forme soluble ou particulaire).

Parmi les secteurs concernés, on peut citer : 

  • l’industrie de traitement et revêtement de surfaces ;
  • les abattoirs
  • les textiles ;
  • la chimie ;
  • le raffinage ;
  • la blanchisserie ;
  • la cristallerie et l’industrie du verre.

 

 

 

Télécharger la fiche synthétique : Coagulation.pdf - 183ko

ECOPASS - ISO 14001 - ISO 9001

Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse • 2-4 allée de Lodz • 69363 Lyon Cedex 07
tél : 04 72 71 26 00 • fax : 04 72 71 26 01