Vous êtes ici : Accueil > Observatoire des coûts > Pollution industrielle > Coûts des traitements des rejets de substances toxiques > Traitement par techniques membranaires

Traitement par techniques membranaires

      

Estimation de l’investissement : coûts de référence

Les investissements ont été estimés sans tenir compte : 

  • des spécificités du site industriel (intégration dans la filière existante ou à proximité de la ligne de production dans le cas de traitement d’effluents spécifiques) ;
  • du génie civil difficile à appréhender d’une manière globale (bâtiment dédié à l’installation, fondations spéciales,….) ;
  • de l’éventuelle nécessité de mettre en place une cuve ou un bassin tampon. 

Les tableaux suivants fournissent une estimation de l’enveloppe budgétaire à engager pour la mise en place d’une installation de traitement par membrane (par tranche de débit à traiter) :

ÉTAGE DE MICROFILTRATION OU D’ULTRAFILTRATION

Débit de production (m3/j)

  Microfiltration (coût k€ HT)  

Ultrafiltration (coût k€ HT)

< 10 m3/j

25 k€ HT

30 k€ HT

10 à 30 m3/j

40 – 60 k€ HT

   50 – 70 k€ HT

30 à 50 m3/j

60 – 80 k€ HT

70 – 100 k€ HT

50 à 100 m3/j

80 – 110 k€ HT

100 – 130 k€ HT

ÉTAGE DE MICROFILTRATION OU D’ULTRAFILTRATION

Débit de production (m3/j)

  Nanofiltration ou osmose Inverse (coût k€ HT)  

< 10 m3/j

60 – 90 k€

10 à 30 m3/j

90 – 130 k€

30 à 50 m3/j

130 – 180 k€

50 à 100 m3/j

180 – 250 k€

100 à 200 m3/j

250 – 350 k€

200 à 300 m3/j

350 – 450 k€

 

Il faut ajouter à ces budgets 25 à 30 % environ de frais de montage, de mise en route, etc.

Définition

Les techniques membranaires sont des procédés de séparation physique mettant en œuvre des pellicules minces (film), semi-perméables, synthétisées à base de produits minéraux ou organiques. Il en existe plusieurs en fonction de la taille des éléments à séparer, de la pression à appliquer et des substances.

 

Substances concernées

Parmi les substances susceptibles d’être traitées par les techniques membranaires, on peut citer à titre indicatif :

 


  • arsenic
  • cadmium
  • 1,2 dichloroéthane
  • mercure
  • nickel
  • nonylphénol
  • plomb
  • autres métaux
 

 

Secteurs concernés

Les techniques membranaires peuvent être appliquées pratiquement dans tous les secteurs d’activité concernés par l’étude.

 

 

 

Télécharger la fiche synthétique du Traitement par techniques membranaires : technique-membranaire.pdf - 185 k.o

ECOPASS - ISO 14001 - ISO 9001

Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse • 2-4 allée de Lodz • 69363 Lyon Cedex 07
tél : 04 72 71 26 00 • fax : 04 72 71 26 01