Bilan de l'AMI "Eau et climat : agir plus vite, plus fort sur les territoires"

Cet appel à manifestation d’intérêt avait pour objectif d’accompagner des projets d’adaptation au changement climatique destinés à réduire la vulnérabilité des territoires ou des milieux naturels face aux risques récurrents d’évènements extrêmes (crues et sécheresses) et d’augmentation de la température dans un contexte de changement climatique.

Le succès de l'appel à manifestation d'intérêt a conduit l'agence de l'eau à augmenter l'enveloppe financière initialement prévue de 10 M€ à 25 M€. 

L’agence de l’eau a sélectionné une soixantaine de projets visant à réduire la vulnérabilité des territoires ou des milieux naturels face aux risques de crues et de sécheresses. Les projets contribuent directement aux plans de bassin d’adaptation au changement climatique, par exemple en favorisant l’infiltration et la rétention de l’eau dans les sols, en économisant l’eau, en adaptant les systèmes de production et les pratiques agricoles, en réduisant l’émission des gaz à effet de serre en lien avec la préservation de l’eau et des milieux aquatiques, ou en incitant les acteurs à sensibiliser les citoyens.

Parmi les plus innovants, la métropole de Montpellier Méditerranée propose d’aménager un quartier démonstrateur pour mieux infiltrer l’eau dans les sols et préserver la biodiversité.
La Chambre d’agriculture des Alpes-de-Haute-Provence accompagne les exploitants pour la mise en place de nouvelles pratiques culturales et l’implantation d’infrastructures agro-écologiques.
Les professionnels de l’horticulture et des pépinières en Auvergne-Rhône-Alpes incitent producteurs et utilisateurs de végétaux à réduire l’empreinte eau de la filière dans les espaces verts publics et privés.
Enfin, l’union régionale des centres permanents d’initiatives pour l’environnement (CPIE) de Bourgogne-Franche-Comté propose de mener des actions de sensibilisation des élus à la transition écologique.

Téléchargez la liste des maîtres d’ouvrages lauréats

PLuS D'INFORMATIONS

> Lire la fiche d'information

> Lire le règlement

> Les porteurs de projets éligibles :

  • collectivités et leurs groupements (établissement de coopération intercommunale), syndicats mixtes ou établissements publics (EPTB, EPAGE…) ;

  • acteurs du tourisme ;
  • acteurs de l’environnement (conservatoires, gestionnaires d’espaces naturels, associations de protection de la nature, fédérations de pêche...) ;

  • établissements publics de l’État (parcs nationaux…) ;
  • industriels (dans le respect de l’encadrement européen au titre des aides d’État) ;

  • fondations privées ;
  • organismes de développement agricole, les coopératives, collectifs d’agriculteurs ;

  • organismes consulaires ;
  • organismes de recherche et développement ;
  • acteurs de l’urbanisme ;
  • fédérations de professionnels.

> Les aides de l'agence de l'eau

  • sur l’ensemble des deux bassins Rhône-Méditerranée et de Corse (pas de zonage d’éligibilité),
  • à un taux maximal du programme de 70%, sauf encadrement européen.

Elle consacre une enveloppe financière de 25 millions d’euros pour cet appel à manifestation d’intérêt.

> Calendrier

 1ère étape

1) Du 2 janvier au 30 avril 2023 : dépôt d’une note d’intention.

2) Mai-juin 2023 : pré-sélection des notes d'intention.

2ème étape

3) Du 1er juillet au 30 octobre 2023 : dépôt des projets pour une demande d’aide.

4) Novembre 2023 : sélection des projets.

5) A partir de janvier 2024 : décisions de financement.