Objectif « Zéro pesticide » dans nos villes et nos villages

La réduction de l’usage des pesticides pour l’entretien des espaces verts et des voiries constitue un enjeu important pour la préservation de la ressource en eau, de la biodiversité et pour la santé. Pour respecter la réglementation, l'agence de l'eau a renforcé son taux d‘aide pour favoriser l'abandon progressif du recours aux pesticides.

LES PESTICIDES EN VILLE, UN FORT IMPACT SUR LA QUALITÉ DES EAUX

La majorité des pesticides utilisés en ville sont des herbicides.
Jusqu’à 40 % des quantités d’herbicides appliquées sur surfaces imperméables sont transférées vers les cours d’eau contre environ 1% sur terres cultivées.
Les traitements sur des espaces directement connectés à l’eau (avaloirs, caniveaux, bords de canal, de cours d’eau, de fossés…) sont à proscrire en priorité.

Arrosage de fleurs

Photo d'arbres M.Martini

L’ENGAGEMENT DU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE L’AGENCE DE L’EAU

L’agence de l’eau engagée de longue date dans la lutte contre les pollutions a fortement augmenté le taux de l’aide destinée à limiter l’usage des herbicides. L’aide s’adresse principalement aux collectivités, mais les gestionnaires d’infrastructures linéaires (routes, chemins de fer…) et autres usagers économiques (golfs, hôpitaux, campgins…) peuvent également en bénéficier.
Le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a par ailleurs, créé le label Terre Saine, qui valorise les démarches  « zéro pesticide » des collectivités.


Label terre saine communes sans pesticides

COLLECTIVITÉS, 5 BONNES RAISONS DE SUPPRIMER L'USAGE DES PESTICIDES

  1. Préserver la santé des habitants et des agents d'entretien des espaces verts.

  2. Respecter la réglementation.

  3. Préserver la qualité des rivières, des nappes, et des eaux destinées à l'alimentation en eau potable.

  4. Réduire les coûts de traitement des eaux destinées à l'alimentation en eau potable.

  5. Inscrire la commune dans une stratégie de développement durable.

QUELLES ALTERNATIVES AUX PESTICIDES ?

Réduire ou supprimer les pesticides pour l'entretien des espaces verts et des voiries, c'est possible ! Outre l'adoption d'autres gestes techniques par les services espaces verts des communes, il est important de changer notre perception de la nature dans nos villes et villages et de redonner une place aux plantes que l'on qualifie à tort de "mauvaises herbes".

Végétation sur les trottoirs à LyonVégétation sur les trottoirs à Lyon

Désherbage manuel, Murviel les BéziersDésherbage manuel, Murviel les Béziers

Une autre approche du paysage urbain…

Les Français déclarent très majoritairement (93%) être prêts à ce que les espaces verts autour de chez eux aient une apparence plus sauvage afin de ne pas utiliser de pesticides, 73% y sont même tout à fait prêts contre 3% qui n’y sont plutôt pas et 4% pas du tout. (source : Baromètre d’opinion 2015 « Les français et l’eau » des agences de l’eau, de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) et du Ministère de l’Environnement.  

Le programme Acceptaflore, mené par Plantes & Cité vous donne des clés pour  comprendre la perception de la flore spontanée par le public pour sensibiliser la population. Télécharger l’étude : Comment communiquer sur la végétation spontanée?

Des solutions préventives simples à mettre en œuvre

  • Repenser la conception des aménagements                               

  • Privilégier le paillage et opter pour des plantes couvre-sol. Occultant la lumière, elles ne laisseront pas germer les graines des plantes spontanées présentes dans le sol.

  • Envisager les « annuelles », espèces naturelles et faciles d’entretien, avec un aspect plus champêtre.                                 

  • Favoriser la diversité des essences végétales pour rétablir un équilibre biologique et favoriser le développement de la faune auxiliaire…

Des solutions curatives

Plusieurs techniques de désherbage: mécanique, thermique, manuel…

Deux espaces sensibles : le cimetière et le terrain de sport

A priori difficile à mettre en place, une gestion alternative du désherbage dans les cimetières est possible. Les exemples ci-dessous complétés par d’autres retours d’expérience dans notre médiathèque, l’illustrent.
Voir aussi le  « guide gestion écologique des cimetières (PDF, 113 957 Ko) ».

Pour aller plus loin : consultez le guide des solutions zéro pesticide (PDF, 2 691 Ko) du ministère de l'Environnement de l'Energie et de la Mer. Il vous aide à mettre en application les nouvelles obligations issues de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, et présente de nombreux retours d’expérience (notamment sur ces deux espaces sensibles).

DES COMMUNES DEJA ENGAGÉES

Plusieurs communes sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse ont déjà engagé des démarches "zéro pesticide" pour l'entretien de leurs espaces verts et voiries : Grenoble, Murviel lès Béziers, Fenay, Cavaillon…

GRENOBLE : communiquer pour faire accepter un autre espace urbain

VIDEO