Étude – opérations de transfert d’eau

Cette étude permet d’apporter des connaissances sur les composantes techniques, économiques et environnementales contribuant aux coûts des ouvrages de transfert d’eau pour substitution.

CONTEXTE DE L’ÉTUDE

Dans le cadre des aides et subventions de l’agence pour encourager la mobilisation de ressources de substitution en milieu fragile, un outil décisionnel est requis afin d’appréhender au mieux le coût de ces opérations et établir des coûts de référence.

Définition des transferts d’eau

Littéralement, les transferts d’eau représentent le transport d’un volume d’eau d’un lieu géographique vers un autre, souvent d’un lieu de captage vers un lieu de distribution et d’utilisation.

Ces ouvrages sont composés :

  • d’un moyen de transport (canalisation ou canal),

  • d’un moyen de propulsion (gravité ou pompage),

  • et d’éventuels ouvrages intermédiaires de prise d’eau, de stockage ou/et de régulation/sécurisation.

Postes de dépenses intégrant le montant des travaux

Les dépenses prises en compte ne comprennent pas les ouvrages de distribution et de stockage intermédiaire.

Schéma représentant les operations de transferts de l'eau

INDICATEUR PHYSIQUE ÉCONOMIQUE

Le coût global du projet est calculé grâce aux volumes d’eau transférés à l’année, que l’on dénomme capacité de l’ouvrage (en m3).

Les coûts de référence sont exprimés en € HT.

COÛTS DE RÉFÉRENCE :

Coûts de référence des opérations de transfert d'eau
coût de référence (26 opérations)
2,2 x Capacité (m3)+ 750 000 € HT

 

Origine des donnÉes : Étude Économique 

Année de l’étude : 2010

Auteur : étude réalisée par SOGREAH CONSULTANTS sous maîtrise d’ouvrage de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse

Sources : les ouvrages étudiés sont les opérations aidées par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse au cours des 7ème et 8ème programmes d’intervention au titre de la réduction de la pollution des eaux unitaires et pluviales des collectivités.

Au total, 27 opérations ont été analysées dont :

  • 17 subventionnées par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse ;

  • 9 aidées par d’autres financeurs comme le conseil général du Rhône, l’agence de l’eau Loire-Bretagne ainsi que l’agence de l’eau Adour-Garonne.

Vous pouvez aussi être intéressés par