Vous êtes ici : Accueil > Grands dossiers > Epuration des eaux usées > Appel à projets Pollution pluviale

Appel à projets : réduire la pollution pluviale

L’appel à projets lancé par l’agence de l’eau visait les collectivités territoriales, promoteurs, aménageurs, industriels, organismes de recherche…, pour des projets de travaux ou de recherche sur l’infiltration de l’eau de pluie ou le traitement des eaux pluviales dès lors qu’un risque sanitaire ou de pollution était présent à l’aval.


L’appel à projets a été accompagné de 4 journées techniques "osons désimperméabiliser les sols !" qui ont rassemblées 450 personnes à Besançon, Lyon, Montpellier et Marseille.

 

 

 

139 projets examinés

  • 107 projets sont retenus dans le cadre de l’appel à projets pour un montant d’aide prévisionnel de 20 M€.
  • 9 projets sont retenus dans le cadre des aides classiques du programme. Ce sont essentiellement des travaux de mise en séparatif.
  • 23 projets n’ont pas été retenus. Les causes principales de refus sont les objectifs qui n’entrent pas dans le champ de l’appel à projets (lutte contre les inondations, traitement sans enjeu sanitaire…).

Les collectivités ont répondu massivement à l’appel et les projets ont concerné principalement les régions correspondant aujourd'hui à Auvergne Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Bourgogne Franche-Comté (fortement engagée dans des projets de désimperméabilisation des sols).

Bilan de l'appel à projets

 Avec une augmentation de l’enveloppe allouée de 15 à 20 millions d’euros, le bilan de cet appel à projets est très positif et montre que les collectivités sont prêtes à s’engager dans la désimperméabilisation.

85% des projets retenus concernent des projets de rétention à la source et ce sont 17,8 millions d’euros qui sont consacrés à la déconnexion et à l’infiltration de l’eau de pluie.

L’analyse des coûts montre que les projets d’infiltration sont peu chers. En effet, 40% des projets financés sont des projets à moins de 100 000 € (noues, toitures végétalisées, dispositifs de récupération et réutilisation des eaux de pluie…).

 

Osons désimperméabliser les sols !

L’eau de pluie s’infiltre de moins en moins à mesure que les villes s’imperméabilisent. Pourtant, laisser l’eau pénétrer dans les sols, c’est  éviter les bouches d’égouts qui débordent sous l’orage et la station d’épuration avec. C’est permettre aux nappes phréatiques de se remplir. C’est rafraichir les villes quand elles deviennent des fours urbains en été. Et l’infiltration est souvent bien moins chère que le tout tuyau.

> Pour en savoir plus sur la désimperméabilisation, consultez les documents des journées techniques "osons désimperméabiliser les sols !"

> Découvrez les projets exemplaires de collectivités qui s'engagent

> Prochainement : parution d’un ouvrage sur les jardins de pluie rédigé par le CEREMA en partenariat avec l’agence de l’eau. Beaux autant qu’utiles, ces îlots de verdure infiltrent naturellement l’eau et offrent des espaces de reconquête de la nature en ville.

 

ECOPASS - ISO 14001 - ISO 9001

Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse • 2-4 allée de Lodz • 69363 Lyon Cedex 07
tél : 04 72 71 26 00 • fax : 04 72 71 26 01